Accueil > Les Conférences > Conférence - Débat N° 1
Traduire   -Translate-to-English Traduction-en-espagnol  Traduction-en-allemand  Traduction-en-italien

puce Compte-rendu du Débat N°1 (résumé)

 Synthèse du débat qui a suivi la conférence de Jean Ollivro, le 9 décembre 2009


 Transports – mobilité

Quelques une des questions posées :

- Quelle est votre analyse concernant l’arrivée du tram train, l’aéroport et les enjeux énergétiques ?
- Ne faudrait-il pas développer le réseau routier pour désenclaver le Pays ?
- Lorsqu’on développe les transports, est-ce pour que les gens aillent travailler dans les grands centres ou pour développer le travail localement ?

Constats

- Tout miser sur le réseau routier est remis en question. Il favorise généralement le pouvoir des plus grands pôles et la congestion des métropoles. Aujourd’hui, on estime que le levier d’action est d’agir sur le territoire.
- La facilitation de la mobilité doit être facteur de développement du Pays, il importe de veiller à ne pas devenir un ensemble de « cités dortoirs ».
- L’amélioration des transports publics constitue un investissement produisant du pouvoir d’achat aux habitants.

Pistes

- Les stratégies d’accompagnement des grands projets sont primordiales. Il faut être attentif au service rendu réellement, de manière à rester un territoire vivant (non sous tutelle). La mise en place du SCOT sera une opportunité d’y réfléchir.
- Concrètement, les améliorations concernent l’augmentation des cadences entre pôles, elle passe par une harmonisation entre les modes de transport (par exemple tram-train et cars). L’organisation d’un système de rabattement des zones plus isolées vers les « stations » (bus ou gares) complète le dispositif. L’optimisation de l’utilisation des cars scolaires peut être améliorée en élargissant le public et les services.
- Suite à l’arrivée de l’aéroport, la présence de camions risque d’augmenter. Une planification des transports de marchandises doit être définie par le Pays (cadencement, passage d’un mode de transport à un autre…) car il a une carte à jouer pour à la fois limiter les nuisances et tirer des bénéfices.
- En matière économique, il existe un potentiel de marchés nouveaux pour les entreprises locales du fait de la différence de coûts (salaires, loyers… plus compétitifs que dans les métropoles). Une réflexion sur le choix des activités à mettre à proximité des gares doit être menée pour favoriser cette orientation.


 Agriculture

Questions :

- Le modèle actuel est très consommateur de calories de pétrole, or avec le développement de la Chine, nous allons vers une explosion du prix du baril. Une conséquence prévisible est l’apparition d’émeutes de la faim, notamment dans les grandes villes, même en occident. Quelles actions envisager au niveau local ?
- En Bretagne, on produit beaucoup mais on fait très peu de valeur ajoutée. En parallèle, notre première richesse c’est le capital humain. Que faire pour améliorer la situation ?

Constats

- Tous les intervenants ont rappelé l’importance de l’agriculture dans le Pays.
- La maîtrise de l’artificialisation des terres constitue un enjeu important pour l’agriculture.
- La concentration des exploitations agricoles montre ses limites (vie sociale, production de masse …).

Pistes

- Nous allons vers des mutuelles agricoles diversifiées (agriculture, énergie, agrotourisme).
- Si on souhaite faire société en milieu rural, on sera obligé d’arrêter de concentrer les exploitations.
- Nous avons un potentiel d’augmentation de la valeur ajoutée, en développant des produits terroirs, alicaments… Le développement des circuits courts coexistant avec l’exportation de produits transformés sont aussi à développer.


 Démographie

Question :

- Comment accompagner le vieillissement de la population qui semble inéluctable dans tous les territoires ?

Constats

- Le vieillissement de la population est un fait national, les politiques ne s’en préoccupent pas suffisamment au regard de l’ampleur que ce phénomène va prendre et des conséquences à venir.
- Localement, les retraites et pensions sur le Pays sont les plus faibles de Bretagne.

Pistes

- Le territoire est riche d’un tissu associatif qu’il faut préserver. Il importe aussi de développer les relations intergénérationnelles (habitat   partagé, …).
- Le maintien des activités économiques dans le Pays est essentiel vu les interrogations sur les ressources des collectivités publiques.


 Territoire – Pays

Questions :

- Vous parlez de la chute à venir des grandes métropoles, mais en quoi le tissu des petites villes rurales serait plus en capacité de s’adapter que les métropoles qui disposent par exemple de services de transports publics performants ?
- Comment réussir à développer la citoyenneté sur un territoire ? Peut-on la mesurer ?

Constats

- La densification urbaine pose aujourd’hui le problème de l’accès aux ressources de base. La métropole offre peu de ressources aux plus démunis.
- Un moyen d’éviter la mise sous tutelle par les métropoles (situation en 3e ou 4e couronne), réside dans la présence d’activités économiques sur le territoire.
- Vu l’importance de la production agricole, il faut veiller à la gestion du foncier afin de maintenir le potentiel de production.
- La vie sociale en milieu rural est particulièrement développée (bénévolat…).

Pistes

- Aujourd’hui, les gens souhaitent être ou aller « quelque part », c’est-à-dire dans un territoire identifiable, d’où l’importance d’avoir un projet de territoire. Le pays a intérêt à rester un centre actif, avoir son identité et ses activités sur place. Pour construire ce projet, il faut faire connaître aux jeunes leur identité et leur culture car ce sont les éléments permettant de « refaire société ». Toujours dans cette quête d’identité, le territoire peut créer ses propres indicateurs de développement, basés sur ce que souhaitent les habitants.
- Avec les outils d’aménagement du territoire (PLU et SCOT), il ne faut pas recopier ce qui se fait ailleurs, mais valoriser les éléments de l’identité du Pays. Pour cela, la confrontation d’idées et le débat sont primordiaux, car ils permettent de trouver des solutions concertées.
- Avec l’unité de méthanisation prévue dans le cadre du PER, le Pays de Châteaubriant peut, en s’associant et devenant le rouage de ce projet, devenir une vitrine de la Bretagne.
- Enfin, avec les aménagements d’envergures prévus (tram-train et aéroport), le Pays pourrait développer une offre dans le domaine de la logistique.


 Conclusion

Nous sommes dans une phase de mutation et non de crise.
Souvent les projets modestes sont ceux qui aident le plus les citoyens.
Le Pays a des valeurs qui sont les piliers du développement.


Compte-rendu de la Conférence N°1 (résumé)


Compte-rendu complet de la Conférence Débat N° 1

 

Partenaires


communaut� de communes de Châteaubriant-Derval
Communauté de Communes
Châteaubriant-Derval

Communaut� de Communes de Nozay
Communauté de Communes
de la R�gion de Nozay
conseil départemental 44
region pays de loire
feder